Blog

Bonne demande pour l’asperge française depuis le début de campagne par Asperge de France

Astrid Etèvenaux, AOP Asperges de France :

« Bonne demande pour l’asperge depuis le début de la campagne »

La récolte d’asperges a débuté à la mi-février dans les Landes, deux semaines plus tard que l’année dernière. « C’est une année plus classique en termes de timing », indique Astrid Etèvenaux de l’AOP Asperges de France. La production nationale est estimée à 20 000 tonnes. Avec un volume qui dépasse les 6 000 tonnes cette année, Asperges de France représente 30 % de la production française.

Astrid explique qu’il y a une bonne dynamique sur le marché depuis le démarrage de la campagne. « Les clients ont attendu les asperges avec enthousiasme. Ils se mettent dans le même état d’esprit qu’à la fin de la saison précédente, c’est-à-dire une volonté de valoriser l’asperge française suite aux déboires du début de campagne 2020 en pleine crise sanitaire. La demande est forte, les consommateurs plébiscitent le produit. » Astrid ajoute que la qualité des asperges est très bonne cette année, avec de gros calibres en tout début de saison.

Bien que les restaurants soient toujours fermés, les restaurateurs ont aussi été contents de recevoir l’asperge. « Beaucoup de chefs offrent des plats à emporter. De ce fait la restauration, qui a su se réorganiser, est présente, même si les volumes sont plus restreints que d’habitude. »


Asperges des sables des Landes. Crédit photo : AOP Asperges de France  

Trois bassins de production
L’AOP Asperges de France a sept adhérents, ce qui équivaut à 150 producteurs qui cultivent une surface de production de 1 300 hectares. Les asperges blanches et violettes représentent 95 % de la production. Les producteurs sont repartis sur 3 bassins de production : le Sud-Ouest (81 %), le Val-de-Loire (13 %) et le Sud-Est (6 %). Les saisons des différents bassins de succèdent. Ensemble elles permettent d’offrir l’asperge de mars à juin.


Asperges de Gironde. Crédit photo : AOP Asperges de France 

La démocratisation de l’asperge
Selon Astrid, l’asperge a davantage besoin d’être mise en avant par rapport à d’autres produits parce qu’elle est toujours considérée comme un produit de niche. Pour cette raison, l’AOP a développé un plan de communication qui contribue à rendre l’asperge plus accessible ; et s’est en plus, engagée à apprendre au consommateur comment diversifier ses modes de préparation.

« Nous avons développé quelques créations à destination des enseignes, comme des affiches qui valorisent la production nationale qui montrent aussi une idée recette. Nous avons aussi mis en place un défi recettes parmi les internautes. Il est demandé aux participants de suggérer des produits qui pourraient accompagner l’asperge. Chaque semaine, un chef réalise une recette avec les ingrédients retenus. » L’AOP Asperges de France donne aussi la parole aux producteurs et consommateurs à travers des vidéos animées, qui sont ensuite partagées sur ses réseaux sociaux.

Pour plus d’informations :
Astrid Etèvenaux
AOP Nationale Asperges de France
astrid.etevenaux@carottes-de-france.fr
www.asperges-de-france.fr