Blog

En Allemagne les toutes premières asperges ou « or blanc »

Début de la saison des asperges

Les premières expéditions nationales et grecques arrivent sur le marché

La saison 2021 des asperges a définitivement commencé. Parallèlement aux premières arrivées de Grèce, les premières asperges de Bruchsal sont arrivées sur les marchés de gros régionaux le mardi 2 mars. Le premier « or blanc » issu de la culture domestique et chauffée mais aussi de Grèce a rencontré une demande assez soutenue sur les marchés de gros.


Comme l’année dernière, la première asperge allemande a été proposée au marché de gros de Stuttgart le 2 mars. Des lots allemands frais sont maintenant commercialisés aux centres de produits frais de Karlsruhe et Mannheim.

Offre modeste
Au début, les pointes sont généralement un peu plus épaisses, car elles ont pu pousser lentement en janvier et février. Pour un grossiste de Stuttgart, l’offre à commercialiser à partir de champs régionaux chauffés est plutôt modeste. « Pendant la haute saison, nous commercialisons 40 à 80 palettes d’asperges par jour ; maintenant, au début de la saison, c’est environ 10 caisses de produits locaux. Mais cela vaut aussi pour les produits néerlandais et italiens. La part du lion des volumes revient toujours au Chili et au Pérou ».

Une part importante de la production régionale d’asperges passe par le marché de gros de Stuttgart, pour le commerce et l’industrie de la restauration. « Il faut beaucoup moins d’asperges primeurs aujourd’hui en raison des fermetures de magasins et des restaurants. Ces derniers ne devraient pas être autorisés à rouvrir avant la semaine précédant Pâques, date à laquelle de plus grandes quantités d’asperges seront disponibles ».

Saison grecque retardée
Si les premiers produits nationaux sont arrivés sur le marché relativement tôt, les premiers arrivants de Grèce, en revanche, sont arrivés exceptionnellement tard. « Cette année, la saison est ouverte trois semaines plus tard que l’année dernière », a déclaré un importateur spécialisé. Les quantités sont loin d’être suffisantes pour couvrir la demande actuelle. En raison de la bonne qualité, les prix se situent à un niveau moyen.

Des volumes plus importants en provenance de Grèce ne sont pas attendus avant la semaine 11. Selon les spécialistes, le chevauchement des saisons grecque et nationale est plutôt avantageux. « Dès que les produits nationaux sont disponibles, les asperges commencent à intéresser les consommateurs. Par conséquent, cela crée également une demande pour les produits grecs, car on ne peut pas servir l’ensemble du marché avec les modestes volumes allemands provenant de la culture chauffée ».