Blog

Ralentissement de la production d’asperges en Alsace à cause d’une météo défavorable

Le gel, le froid, la pluie : avec la météo des dernières semaines, la production d’asperges en Alsace, qui était en avance, s’est fortement ralentie, à tel point qu’il n’y en a pas beaucoup sur les tables à Pâques.

Bottes d'asperges sur le marché en avril
Bottes d’asperges sur le marché en avril © Radio France – Patrice Caillet

Il y a trois semaines, elles étaient en avance. Mais entre temps l’hiver a fait un « petit » retour, et elles sont désormais… en retard ! Résultat, si vous avez des asperges sur votre table ce dimanche midi, pour Pâques, vous êtes chanceux, ou vous avez payé très cher.

Les producteurs alsaciens sont un peu déçus. La récolte a été fortement ralentie par la pluie, le gel, le froid et le manque de soleil, explique Jean-Charles Jost, producteur à Bilwisheim, et président de l’association pour la promotion de l’asperge d’Alsace : « Fin mars, on pensait le printemps bien installé, et puis l’hiver nous a rattrapé. La pousse a été ralentie, donc on a très peu d’asperges pour Pâques, alors que c’est pour nous un gros week-end« .

Un week-end pascal pourtant tardif

Même constat pour Philippe Sigrist, qui est aussi technicien spécialiste des asperges à la Chambre d’agriculture : « Tout l’hiver, on se réjouissait du fête que Pâques soit tard cette année, on se disait qu’on aurait de l’asperge. Et puis avec tous ces épisodes météo, on a perdu une semaine de production. La nature nous a rappelé qu’on était pas tout à fait en été. »

La demande explose, les prix augmentent

Conséquence, le prix de l’asperge est élevé : « Du fait du manque de marchandise, même les autres régions françaises qui avaient pas mal de production fin mars se retrouvent avec les frigos vides, alors que la demande explose. Donc les prix augmentent au niveau national. En Alsace, ils se maintiennent, voire baissent un tout petit peu, mais on est encore au-delà des dix euros, » détaille Jean-Charles Jost. Heureusement, la production n’est que ralentie. Il y aura des asperges après Pâques, jusqu’à la mi-juin au moins.